CAP FORME DANS LE JOURNAL

CAP FORME DANS LE JOURNAL

Un article du Journal de Saone et Loire avec un aparté sur CAP FORME et en photo LAURENCE, la gérante
A lire absolument !!

Auparavant cantonnés aux grandes villes, les centres de fitness gagnent de plus en plus les villes de taille modeste, comme Givry, 3 700 habitants, où le club Cap Forme a été fondé en 2005. Un centre qu’a repris la dynamique Laurence Gillet il y a 2 ans. À la fois gérante, chargée d’accueil et coach personnalisée, Laurence a enregistré une hausse de 30 % de son activité, le nombre d’adhérents étant passé de 200 en 2012 à 260 cette année. Sa clientèle, essentiellement féminine, est aussi constituée de quelques cyclistes pros en période hivernale ou de personnes soignées au centre orthopédique voisin de Dracy-le-Fort, qui viennent parfois chez elle pour ne pas fondre musculairement pendant leur convalescence. « Contrairement aux gros clubs urbains, qui axent sur le côté high tech, individualiste et les écouteurs dans les oreilles, mes adhérents apprécie surtout les cours collectifs où ils peuvent se rencontrer, se faire de nouveaux amis et partager un bon moment de sport ensemble : c’est comme un réseau social, mais ancré dans la réalité ! », conclut la gérante avant de préparer son cours de bodypump.

http://www.lejsl.com/saone-et-loire/2014/05/03/le-business-des-clubs-de-fitness-monte-en-puissance

auparavant-cantonnes-aux-grandes-villes-les-centres-de-fitness-gagnent-de-plus-en-plus-les-petites-communes-comme-le-club-cap-forme-tenu-a-givry-par-laurence-gillet-photo-n-b